Charles Mathurin Bretet  le 29/04/1908 Ile d'Yeu.
Charles Mathurin Bretet
le 29/04/1908
Ile d'Yeu

Henriette Alexandrine Gouillet le 29/04/1908 Ile d'Yeu.

Henriette Alexandrine Gouillet
29/04/1908
Ile d'Yeu


BRETET
Charles Mathurin
>22/03/1872 - Noirmoutier ( Vendée - 85 ) 
// + 12/02/1946 - Ile d'Yeu ( Vendée - 85 )

Registre Etat Civil de Noirmoutier (85)-Année 1872/
Acte de naissance de Charles Mathurin BRETET : 22/03/1872
Charles Mathurin Bretet est né le 22 mars 1872, à 6 heures du soir, Rue de la Salle à Noirmoutier. Déclaré né de Rose Aimée Lusteau, âgée de 26 ans, ménagère et de Jean Charles Bretet, âgé de 27 ans, son époux, marin, absent pour cause de voyage.


Registre Etat Civil de L'Ile d'Yeu (85 )-Année 1897/
Acte de mariage de Charles Mathurin BRETET et de Henriette Alexandrine GOUILLET : 26/10/1897
Charles Mathurin Bretet et Henriette Alexandrine Gouillet se sont mariés le 26 octobre 1897 à 9 heures en la Mairie de l'Ile d'Yeu.
Charles Mathurin Bretet, âgé de 25 ans, est né le 22 mars 1872 à Noirmoutier, faisant profession de marin, domicilié à l'Ile d'Yeu au port, fils de Jean Charles Bretet, profession de gardien de phare à l'Ile d'Yeu, demeurant à l'Ile d'Yeu au port, et de Rose Marie Lusteau, sans profession.
Henriette Alexandrine Gouillet, âgée de 19 ans, est née le 12 Mai 1878 à l'Ile d'Yeu, Ker Pissot, faisant profession de ramandeuse, domiciliée à l'Ile d'Yeu, au Ker Pissot, fille de Alexandre Eugène Gouillet, profession de journalier, demeurant à l'Ile d'Yeu au Ker Pissot, et de Henriette Augustine Chauviteau, profession de cultivatrice.

Sont témoins du mariage : Bretet Jean Philippe Aimé, âgé de 23 ans, profession de marin, frère de l'époux, demeurant au Port à l'Ile d'Yeu, Aubin Eugène Benoît, âgé de 46 ans, profession de ferblantier, oncle de l'époux, demeurant à Noirmoutier, Chauviteau Auguste, âgé de 56 ans, profession de maçon, oncle de l'épouse, demeurant à l'Ile d'Yeu à La Meule, Turbé Jean Lucien, âgé de 50 ans, profession de maçon, demeurant à l'Ile d'Yeu, Ker Pissot, lesquels ont signé excepté la mère de l'époux, le père de l'épouse et les témoins Chauviteau Auguste et Turbé Jean Lucien qui ont déclaré ne le savoir faire.




ELEMENTS DE BIOGRAPHIE

Charles Mathurin Bretet est né à Noirmoutier Rue de la Salle le 22/03/1872 à 18 heures. Fils de Jean Charles Bretet, marin né lui aussi Rue de La Salle à Noirmoutier en 1844 et de Rose Aimée Lusteau originaire de Notre Dame de Monts, née en 1845, domestique ménagère.

D
e son métier, il est marin pêcheur d'abord à Noirmoutier, puis ensuite à l'Ile d'Yeu.
Equipier à bord du yacht "Pélican" dirigé par le patron Joseph Pruneau, il  participe le 22/08/1897, lors d'une régate, au sauvetage des matelots du canot "Carabine ", dont l'embarcation assaillie par un grain au large entre l'Ile d'Yeu et Noirmoutier a coulé à pic ( Cf : Annales du sauvetage ).


Il se marie le 26/10/1897 à l'Ile d'Yeu avec Henriette Alexandrine GOUILLET, originaire de l'Ile d'Yeu, qui lui donnera trois enfants : Henri Charles Auguste Raphaël le 11/09/1898, Charles Aimé Marius Alexandre le 31/12/1899, et Gabrielle Germaine le 13/06/1903.
Pour son mariage le 26/10/1897, sont présents Jean Philippe Aimé Bretet, son frère, âgé de 23 ans, marin, mais aussi Eugène Benoist Aubin, son oncle, époux de Marie Joséphine Bretet, âgé de 46 ans, ferblantier à Noirmoutier, Auguste Chauviteau oncle de l'épouse, maçon, âgé de 56 ans, habitant La Meule à l'Ile d'Yeu, et Jean Lucien Turbé, maçon, âgé de 50 ans habitant le Ker Pissot, oncle de l'épouse.

Il a été répertorié au recrutement de l'armée - classe 1892,  matricule N° 1420 au Bureau de La Roche sur Yon.
Il est incorporé le 23 mars 1892 au 4ème dépot des Equipages de la Flotte, d'abord comme matelot de 3ème classe. Il passe dans la réserve de l'armée de mer le 23 mars 1897. Le 29 octobre 1914 il est mobilisé au 83ème Regiment Territorial d'Infanterie. Il fait la campagne contre l'Allemagne du 5 mars 1915 au 5 décembre 1916. Au titre de patron du navire "Alice René", il est mis en sursis et réintégré dans l'Inscription maritime le 5 décembre 1916 et est libéré de ses obligations militaires le 20 decembre 1918.

Charles Mathurin Bretet et
Henriette Alexandrine Gouillet habiteront jusqu'à leurs derniers jours, Rue du Camp à l'Ile d'Yeu.

Charles Mathurin décéde le 12/02/1946 d'une crise cardiaque dans la Grande Rue de Port Joinville à la sortie de l"église, suite à une messe où il s'était recueilli en mémoire d'un équipage de marins du bateau de pêche de Noirmoutier le "Virgo Veneranda", celui-ci ayant sauté sur une mine oubliée de la guerre, au large de Boulogne sur Mer le 17/01/1946. Parmi les victimes se trouvait Chéri Roger Turbé, le frère de sa belle-fille Andrée Turbé, disparu lui aussi dans ce naufrage.


JLB


> voir : Famille Bretet-Gouillet
> voir : Photos
> voir : Noirmoutier en ce temps là
> voir : Ile d'Yeu en ce temps là

 


Charles Mathurin Bretet et Henriette Alexandrine Gouillet vers 1897 - Ile d'Yeu
Charles Mathurin Bretet et Henriette Alexandrine Gouillet
vers 1897
Ile d'Yeu

Charles Mathurin Bretet, Henriette Alexandrine Gouillet, et les enfants :  Charles, Gabrielle et Henri  - le 29/04/1908 Ile D'Yeu
Charles Mathurin Bretet , Henriette Gouillet
et leurs enfants :
Charles, Gabrielle et Henri.
le 29/04/1908
Ile d'Yeu





Bretet Charles Mathurin
Etat de service des Armées



Charles Mathurin Bretet vers 1925 Ile d'yeu  Henriette Alexandrine Gouillet vers 1925 Ile d'Yeu
Charles Mathurin Bretet et Henriette Alexandrine Gouillet
vers 1925
à l'Ile d'Yeu


Charles Mathurin Bretet vers 1933 Ile d'Yeu
Charles Mathurin Bretet 
vers 1933
Ile d'Yeu

Henriette Gouillet vers1960 - Ile d'Yeu - Détail d'une photo transmise par Noëlle Turbé le 11/01/2008
Henriette Alexandrine Gouillet
vers 1960
Rue du Camp

Ile d'Yeu 



Maison  de  Charles Mathurin Bretet Rue du Camp - Ile d'Yeu - 2010 - Photo JLB -

Maison de  Charles Mathurin Bretet
et de Henriette Alexandrine Gouillet
Rue du Camp

Ile d'Yeu 

Photo JLB - 15/07/2010



NOTES ET TEMOIGNAGES

Selon informations d'Henri Bretet, (du 5/07/1991), Charles Mathurin disait à la naissance d'André Bretet, son petit-fils : "il faut l'appeler Mathurin, il y a toujours eu des Mathurin dans la famille"



retour vers généalogie >>>