Henri Bretet - Le 30/03/1921 Ile d'Yeu Andrée Turbé - Le 30/03/1921 Ile d'Yeu
Henri Bretet et Andrée Turbé
le 30/03/1921

Ile d'Yeu





Henri Bretet vers 1940 Ile d'Yeu
Henri Bretet
vers 1940
Ile d'Yeu


BRETET Henri Charles Auguste Raphaël

>11/09/1898 - Ile d'Yeu (Vendée - 85)
// + 20/05/1987 - Ile d'Yeu (Vendée - 85)

Registre Etat Civil de L'Ile d'Yeu ( 85 )- Année 1898
Acte de naissance de Henri Charles Auguste BRETET : 11/09/1898
Henri Charles Auguste Raphaël Bretet est né le 11 septembre 1898, à midi à l'Ile d'Yeu. Déclaré par Jean Charles Bretet, âgé de 54 ans, gardien de phare, né de Henriette Alexandrine Gouillet, âgée de 20 ans, de profession ramendeuse et de Charles Mathurin Bretet, son époux, âgé de 26 ans, marin, absent pour cause de navigation.

 

Registre Etat Civil de L'Ile d'Yeu ( 85 )- Année 1921
Acte de mariage de Henri BRETET et de Andrée TURBE : 30/11/1901.
Henri Charles Auguste Raphaël Bretet et Andrée Pierre Eugène Turbé se sont mariés le 30 mars 1921 à 10 heures 30 en la Mairie de l'Ile d'Yeu. Henri Bretet a 22 ans et Andrée Turbé 19 ans.
Henri Bretet est né le 11 septembre 1898 à l'Ile d'Yeu, le Camp, fils de Jean Charles Bretet, marin et de Henriette Alexandrine Gouillet, sans profession, son épouse.
Andrée Turbé est née le 30 novembre 1901 à l'Ile d'Yeu au Port, fille mineure de Pierre Octave Turbé, marin et de Marie Armance Burgaud, sans profession, son épouse.
Témoins : Charles Aimé Marius Alexandre Bretet, marin à l'Ile d'Yeu, Le Camp, et Chéri Roger Auguste Firmin Turbé, marin aux Sables d'Olonne.




ELEMENTS DE BIOGRAPHIE

Henri Charles Auguste Raphaël Bretet est né le 11/09/1898 à l'Ile d'Yeu. Il est le fils aîné de Charles Mathurin Bretet, marin, originaire de Noirmoutier, né en 1872  et de Henriette Alexandrine Gouillet, ramendeuse née à l'Ile d'Yeu, Ker Pissot le 12/05/1878.

A l'age de 11 ans, en 1909, Henri Bretet travaille comme "garçon de café" à l'Ile d'Yeu et veut faire le métier de maçon. Finalement, il se voit employé comme mousse sur le bateau postal " La Ville d'Auray", faisant la traversée entre Fromentine et l'Ile d'Yeu. Il est chargé aussi dans ce travail de faire porteur de bagages à la gare ferroviaire de Fromentine, à l'arrivée du petit train à vapeur, en provenance de Bourgneuf. Il restera dans ce travail jusqu'en mars 1916, avant de s'embarquer quelques mois comme novice dans la marine de commerce.

En juin 1918, Henri Bretet, répertorié matricule N° 1926 Classe 1918 - la Roche sur Yon
( Archives de Vendée
1 R330 -Vue 05/23).
), est appelé sous les drapeaux à Lorient, et navigue sur plusieurs bateaux, dont le cuirassé "Ernest Renan".
Agé de 20 ans, il part la même année sur un navire de la marine nationale, le "Jean Bart " qui appareille alors pour Salonique en Grèce. Il revient à la vie civile le 1er juin 1920 . ( Note du 07/04/2001).

Le 30 mars 1921, il épouse à l'Ile d'Yeu Andrée Pierre Eugène Turbé, dont il aura 7 enfants : Monique, Jeanne, Claude, Gilberte, Rémy, Henri, et André.

ll s'engage comme marin sur les voiliers thoniers, sur le bateau de son père, le dundee "Alice-René"
(armateur Renaud-Guillet), puis sur le "César-Auguste" (armateurs Docteurs Dubois et Grandchamp) au côté de son oncle maternel, le patron Auguste Eusèbe Gouillet.
Quelque temps après, en 1924 il décide de devenir lui aussi patron, et de prendre le commandement d'un bateau. Ça sera le "Marie-Claude" un navire à voiles équipé pour la pêche hauturière au thon avec des perches, un bateau dont il restera patron jusqu'en 1931.

Il s'engage ensuite à  partir de 1931 comme patron de pêche d'un chalutier à moteur  "Le Docteur Dubois", ayant pour armateurs les Docteurs Dubois et Grandchamp.  Le Docteur Gaston Gabriel Alexandre Dubois, médecin à l'Ile d'Yeu sera le représentant de l'Ile d'Yeu au Conseil Général de Vendée de 1919 à 1931.
Henri Bretet naviguera sur ce thonier comme patron jusqu'en 1953. " Le Docteur Dubois " devait s'appeler à l'origine "Le Minerve". C'est en hommage au Docteur Dubois, ami de M. Grandchamp décédé quelque temps avant le lancement, que celui-çi portera son nom.

"Le Docteur Dubois" part alors pour des campagnes de pêche de 4 à 6 semaines, en haute saison, au large des côtes du Portugal et d'Espagne ou dans le Golf de Gascogne au fil de la saison quand les bancs de thons remontent vers le nord de l'Atlantique, jusqu'au large de l'Irlande, ou parfois même plus au nord -ouest jusqu'à  Terre Neuve.

De 1940 à 1944 la pêche lointaine au thon est interdite par les occupants allemands. Il se convertit alors à la pêche côtière sur une pinasse, le
" La-Vie-Est-Dure " de Jovial Turbé . Au cours de l'automne 1944, en pleine mer, alors qu'il était en pêche avec son équipier, il est enlevé par la marine anglaise et emmené à Londres pour répondre aux questions des alliés qui cherchent à obtenir des renseignements sur les côtes vendéennes et bretonnes et sur la présence des allemands et connaître leur système de défense à l'Ile d'yeu. Il a pu donner des informations aux militaires proches du Général de Gaulle, pour l'hypothèse éventuelle d'un débarquement sur les côtes vendéennes.
Il ne revient au pays près d'un an après, dès la fin de la guerre en n'ayant pu donner de nouvelles de lui durant cette période, ni à sa femme, ni à ses enfants, par mesure de sécurité pour eux .

Il reprend la pêche et l
e 11 septembre 1953, au retour de Terre Neuve un jour de tempête "Le Docteur Dubois", entraîné par la houle et poussé par les courants violents échappe de peu à l'éperonnage d'un rocher aux Chiens Perrins, à la Pointe du But au nord de l'Ile d'Yeu. Par son sang-froid et son autorité face aux marins pris d'une panique incontrôlable, Henri Bretet réussit à sauver le thonier et tout son équipage.
Arrivé à terre, il décide ce jour-là, de ne plus jamais remonter sur ce bateau et d'arrêter définitivement la pêche. Il
met fin aux contrats de son équipage, et prend sa retraite de patron de pêche.
"Le Docteur Dubois" est vendu ensuite  à Séraphin Turbé qui semble avoir fait des campagnes de pêche jusque dans le début des années 1960. Le bateau sera ensuite remisé près des chantiers de Port Joinville où il restera plusieurs années en cale dans un coin du port, avant que d'être démantelé et  coulé dans les remblais pour la réalisation des quais du port de plaisance.


Henri Bretet aura participé à différents sauvetages en mer pendant 25 ans, de 1921 à 1946.
En tant que matelot du canot de sauvetage, le " Patron Noé Devaud ", l'une de ses dernières campagnes sera le sauvetage d'un bateau américain au large de St Nazaire, le "Somerset", puis celui d'un bateau boulonnais "Le-Jus-de-la-Treille" pour lesquels il sera décoré pour la 2ème fois de la Médaille des Sauveteurs en mer .

Le 29 octobre 1965, Henri Bretet obtient la Médaille d'Honneur du Ministre de la Marine en "récompense" de ses bons et loyaux services".


Le 07/04/2001, une coupure de presse du Journal Ouest France de 1957, servant de marque page est découvert dans un livre intitulé "Mer Courage" de la bibliothéque de Claude Bretet dans lequel il est fait un bref descriptif de la carrière de marin de son père Henri Bretet.

Le 17/05/2001, 
dans un autre livre intitulé "La Dame du Grand Mât", je découvre  l'histoire de la première femme cap-hornière originaire de l'Ile d'Yeu : cousine proche de notre famille.

Ce mois de mars 2012 me permet avec internet de découvrir u
n article du journal L'Ouest-Eclair du 14 juin 1926 mentionnant le nom de Henri Bretet, patron du thonier le "Marie Claude", pour le bon entretien de son bateau après la visite d'une commission chargée de contôler l'état des navires de pêche.

 
Il décéde le 20/05/1987 à l'Ile d'Yeu à peine un an après le décés de son épouse Andrée  
Turbé.

JLB

> voir : Famille Bretet-Turbé
> voir : Photos
> voir : Ile d'Yeu en ce temps là



Arrivée de pêche du "Docteur Dubois " vers 1940 - Ile d'Yeu
Arrivée au port du "Docteur Dubois"
vers 1940

Henri Bretet : sur le "Docteur Dubois "- vers 1948 - Ile d'Yeu

Henri Bretet
sur le "Docteur Dubois"
vers 1948



Le dernier équipage du " Docteur Dubois "
en 1953



Diplôme de la Médaille d'Honneur
du Ministère de la Marine
du 29 Octobre 1965



 Le " Ville d'Auray" arrivant à  Port Joinville - Ile d'Yeu
 Le " Ville d'Auray"
arrivant à Port Joinville



Henri Bretet matelot de l'Ernest Renan - 1917
Henri Bretet
matelot de l'"Ernest Renan"
1917

L'Ernest Renan
L'"Ernest Renan"


L'Ernest Renan
L'"Ernest Renan"


Le "César Auguste" et son équipage le 01/02/1924 - Ile d'Yeu (85 )
Le "César Auguste" immatriculé ID 985
et son équipage
le 01/02/1924
Ile d'Yeu


Le "César Auguste" peint par Paul-Emile Pajot (1870-1930) © Coll. part.

Le "César Auguste"
peint par Paul-Emile Pajot (1870-1930)
gouache sur papier
47,5 x 64 cm
© Coll. part.


 
Le "Marie-Claude"
Immatriculé ID 7114
à Port Joinville
1925
Ile d'Yeu

Maquette du  " Marie- Claude" réalisée par André Bretet

Maquette du  "Marie- Claude"
réalisée par André Bretet
1987

Le" Docteur Dubois" en pêche - vers 1940 Ile D'Yeu

Le "Docteur Dubois" en pêche
immatriculé ID 1359

au large de l'Ile d'Yeu
1940

Arrive au port du" Docteur Dubois" 1940 - Ile D'yeu - Photo transmise par Adrien Bretet le 05/01/2008
Arrivée au port du "Docteur Dubois"
Henri Bretet est debout
sur la cabine du bateau

Port Joinville
1940
Ile d'Yeu

Henri Bretet  vers 1940 : Retour de pêche, le débarquement du germon - Ile d'Yeu
Retour de pêche -
Débarquement du germon

vers 1940
Ile d'Yeu

Henri Bretet - Photo d'identité prise à Londres 1944
Photo d'identité prise à Londres
en 1944



Henri Bretet : diplômé de la Médaille d'Honneur du Ministère de la Marine  du 29 Octobre 1965

Diplôme de la Médaille d'Honneur
du Ministre de la Marine
du 29 Octobre 1965

Félicitations d'une commission de controle sur la qualité de l'entretien des thoniers Article de l'Ouest-Eclair du 14/06/1926

Félicitations d'une commission de controle sur la qualité de l'entretien des thoniers Article de l'Ouest-Eclair du 14/06/1926
Félicitations d'une commission de contrôle sur la qualité de l'entretien des thoniers
Article de l'Ouest-Eclair du 14/06/1926


Le "Docteur Dubois"  en pêche  vers 1940 - Ile d'Yeu

Le "Docteur Dubois"
en pêche

vers 1940

le " Docteur Dubois" à quai - Ile D'Yeu
Le " Docteur Dubois " 
à quai devant le Bar de la Marine
( avec mes plus vifs remerciements à Jean Michel
du Musée de la Marine de l'Ile d'Yeu
pour ces photos - 23/05/2015- JLB )

Le " Docteur Dubois " avant son démantélement - Ile d'Yeu
Le " Docteur Dubois " 
échoué en cale près des chantiers avant son démantélement
( avec mes plus vifs remerciements à Jean Michel
du Musée de la Marine de l'Ile d'Yeu
pour ces photos - 23/05/2015- JLB )



Avec ses volets bleus d'aujourd'hui, la maison de Henri Bretet et de Andrée Turbé 
Rue du Général de Gaulle à l'Ile d'Yeu
( avec mes plus vifs remerciements à Françoise Corsin et à Maryse Turbé
pour ces photos du 23/12/2014 - JLB )




La gare de Fromentine  vers 1912
La gare de Fromentine
vers 1912


Henri Bretet porteur de bagages  à  Fromentine vers 1912
Henri Bretet
porteur de bagages à Fromentine
vers 1912




Le Jean Bart
Le "Jean Bart "

Henri Bretet matelot du Jean Bart 1918
Henri Bretet
matelot du "Jean Bart "
1918




Auguste Gouillet et Henri Bretet le 01/02/1924 à bord du " César Auguste "
Auguste Eusèbe Gouillet

et Henri Bretet
le 01/02/1924
à bord du "César Auguste"
Ile d'Yeu


Les sabots de bois d'Henri Bretet
Les sabots d'Henri Bretet
tels qu'il les portait
le 01/02/1924
à bord du "César Auguste"

Le " Marie- Claude" en cale-sèche vers 1925 - Port Joinville  Ile d'Yeu
Le "Marie-Claude" ( à droite )
en cale-sèche, immatriculé ID 7114
vers 1925 -
Port Joinville - Ile d'Yeu



Le "Marie-Claude "
Immatriculé ID 7114
à Port Joinville
1925
Ile d'Yeu


Henri Bretet à  la barre du " Docteur Dubois " Ile d'Yeu - Photo transmise par Monique Bretet le 11/10/2007
Henri Bretet
à la barre du " Docteur Dubois "

Arrivée au port du " Docteur Dubois" 1940 - Ile D'Yeu

Arrivée au port
du " Docteur Dubois"
Port Joinville
1940
Ile d'Yeu

Henri Bretet vers 1948 à bord du "Docteur Dubois "  - Ile d'Yeu Henri Bretet vers 1948 à bord du "Docteur Dubois "  - Ile d'Yeu

Henri Bretet
vers 1948
à bord du "Docteur Dubois "
Ile d'Yeu


Le canot de sauvetage " Patron Noé Devaud "
Le canot de sauvetage
" Patron Noé Devaud "
sur sa cale
IIe d'Yeu


Article Ouest France de 1957

Henri Bretet à l'honneur
Article de Ouest France -1957


Le "Docteur Dubois"  en manoeuvre dans le port vers 1940 - Ile d'Yeu

Le "Docteur Dubois"
en manoeuvre dans le port

vers 1940

Henri Bretet et le mousse sur le Docteur Dubois vers 1948 - Ile d'Yeu

Henri Bretet et le mousse
sur le "Docteur Dubois"

vers
1948

 

Henri Bretet
sur la liste élue du Conseil Municipal
de l'Ile d'Yeu
le 25/04/1945

Henri Bretet : débarquement du germon - vers 1940 - Ile d'Yeu

Henri Bretet
Débarquement du germon

vers 1940
Ile d'Yeu



Maison de Henri Bretet et Andrée Turbé
(Photo  du 24/05/2015 - JLB)


Le baromètre du "Docteur Dubois"


>  voir : historique des navires de guerre français de la 1ère Guerre Mondiale sur les liens suivants :
-http://navires-14-18.com/nom_navires.php
-http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/francaise-navires-guerre-sujet_936_1.htm

  





NOTES ET TEMOIGNAGES

Selon Monique Bretet et Claude Bretet le 24/08/1988.

Henri Bretet a refusé l'héritage de Rose Bretet. C'est donc son frère Charles qui s'était occupé de cet héritage. C'est ainsi que Annick Bretet a acheté la maison de Rose (Rue de l'Argenterie à Port Joinville, à l'ancienne adresse du notaire), où elle a résidé avant de partir habiter à Paris.

Selon Jeanine Leman le 07/04/2001.

Henri Bretet, vers l'âge de 20 ans, est parti faire la guerre à Salonique en Grèce.
Le 11 septembre 1953, son bateau de pêche "Le Docteur Dubois" a failli se perdre au large de la Pointe du But à L'Ile d'Yeu avec tout son équipage. Par son sang-froid et son autorité face aux marins totalement paniqués, il a réussi à sauver le thonier et les hommes. Arrivé à terre, il a licencié tout l'équipage en jurant qu'il ne remonterait plus sur ce bateau.

Note du
07/04/2001
Découverte d'un livre intitulé "Mer Courage" de Henri Dumoulin, sur les sauvetages maritimes, à l'intérieur duquel une coupure de presse intitulée " A l'honneur ", porte sur la carrière d' Henri Bretet .

Un autre livre intitulé "La Dame du Grand Mât" de Jean François Henry, conservé par Claude Bretet, relate l'histoire  de la première femme cap-hornière, originaire de l'Ile d'Yeu et proche de la famille, probablement du côté des Turbé. Elle s'appelait  Alice Renaud (1886 -1977), et était mariée au capitaine Amand Henry ( 1879 - 1921).


Note du
17/05/2001.
Henri Bretet a participé aux sauvetages en mer pendant 25 ans. Sa dernière intervention fut le sauvetage d'un bateau anglais au large de St Nazaire. Il fût médaillé deux fois en tant que sauveteur. Il a été co-armateur de son dernier bateau "Le Docteur Dubois" avec l'armateur M. Grandchamp. Ce bateau devait s'appeler à l'origine "le Minerve" . Le précédent bâteau dont il était le patron, était un thonier à perches dotté de voiles qui s'appelait " Le Marie Claude".

En tant que sauveteur, il a été médaillé à deux reprises. Il a été enlevé par les anglais vers la fin de la guerre, et emmené à Londres pour répondre aux questions des alliés qui cherchaient à obtenir des renseignements sur les côtes et sur la présence des soldats allemands, ainsi que sur l'organisation de leur défense à l'Ile d'yeu.





Vidéo sur les navires de guerre francais
de 1914  à 1970

Durée : 09:20



 

retour vers  généalogie >>>