Jean Charles Bretet - le 28/10/1901 - Noirmoutier
Jean Charles Bretet
le 28/10/1901
Noirmoutier




Rose Lusteau vers 1902
Rose Aimée Lusteau
le 28 octobre 1901
Noirmoutier



Jean Charles Bretet et Rose Aimée Lusteau - le 28/10/1901 Noirmoutier
Jean Charles Bretet
et Rose Aimée Lusteau
le 28/10/1901
Noirmoutier


BRETET  Jean Charles

> 23/04/1844 - Noirmoutier ( Vendée - 85 ) 
// + 05/06/1913 - Ile d'Yeu ( Vendée - 85 )


Registre Etat Civil de Noirmoutier (85) - Année 1844/
Acte de naissance de Jean Charles Bretet : 23/04/1844
"L'an mil-huit cent quarante-quatre, le mardi vingt trois avril à une heure et demi du soir, par-devant nous, Jules Piet, adjoint au maire, délégué par lui aux fonctions d'officier public d'Etat-civil de la commune, canton de Noirmoutier, arrondissement des Sables d'Olonne, département de la Vendée, soussignés, est comparu Jean BRETET, jardinier, agé de soixante-trois ans, domicilié et demeurant ville de Noirmoutier, chef-lieu de cette commune, rue de la Salle, lequel nous a déclaré que ce matin, à sept heures, Aimée BERNARD, son épouse agée de trente deux ans était accouchée de son enfant de sexe masculin qu'il nous présentait et auquel il donnait les prénoms de Jean-Charles."

Registre Etat Civil de Noirmoutier (85) - Année 1871/
Acte de mariage de Jean Charles BRETET et de Rose Aimée LUSTEAU: 19/06/1871
"L'an mil huit cent soixante onze, le lundi dix neuf juin sur les neuf heures du matin par devant nous Casimir Henri Lebreton, adjoint au maire, délégué par lui aux fonctions d'officier de l'Etat-civil de la commune de Noirmoutier, canton de Noirmoutier, département de la Vendée, ont comparu dans la maison commune pour contracter mariage : Jean Charles BRETET, agé de vingt sept ans révolus étant né le vingt trois avril mil huit cent quarante quatre à Noirmoutier, canton de Noirmoutier, département de la Vendée ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance dûment en forme, profession de marin, domicilié à Noirmoutier, rue de la Salle, célibataire majeur, fils légitime de feu Jean BRETET, profession de jardinier, demeurant de son vivant à Noirmoutier, rue de la Salle et de Aimée BERNARD, présente et consentante, profession de journalière, sa veuve, demeurant aussi à Noirmoutier, rue de la Salle, d'une part
et Rose Aimée LUSTEAU, agée de vingt cinq ans révolus étant née le douze septembre mil huit cent quarante cinq à la Porée Garnier, commune de Notre Dame de Monts, canton de Saint Jean de Monts, département de la Vendée, ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance dûment en forme, profession de domestique, domiciliée à Noirmoutier (Bouzeau), fille légitime de Mathurin LUSTEAU, profession de cultivateur, demeurant à la Porée Garnier, commune de notre Dame de Monts et de feue Jeanne Aury, cultivatrice, demeurant de son vivant et de feue Jeanne Aury, cultivatrice, demeurant de son vivant à La Porée Garnier, son épouse.
Acte de mariage passé en la présence de Pierre Ferdinand André, âgé de 28 ans, marin, cousin germain de l'époux, demeurant à Beauvoir et autres témoins amis."


Registre Etat Civil de L'Ile d'Yeu (85) - Année 1913/
Jean Charles BRETET : décédé le 5/06/1913, âgé de 69 ans; son décés est déclaré par Marie Joséphine Colas, femme Pillet, une voisine et Joseph Emile René Charoux, un voisin.




ELEMENTS DE BIOGRAPHIE

Jean Charles BRETET est né à Noirmoutier, Rue de la Salle le 23/04/1844 à 18 heures. Il est fils de Jean Charles BRETET, jardinier,  né au Pallet ( Loire Atlantique) en 1781, et de Sévère Aimée BERNARD née à Beauvoir ( Vendée ) en 1812, exerçant comme servante et parfois journalière à Noirmoutier

Jean Charles BRETET lui, est d'abord marin de son métier, et navigue semble t'il sur des navires de commerce.
Le 21 avril 1870, il est en effet mentionné comme marin présent à bord du cargo " L'Emile" de 206 tonnes, qui arrive à Sydney en Australie en provenance de Nantes. Il est alors âgé de 26 ans. (Info en provenance d'un site internet Australien - vu le 29/08/2005).


Il se marie le lundi 19/06/1871 à 9 heures du matin à Noirmoutier avec Rose Aimée LUSTEAU, avec laquelle il a 5 enfants.

A la naissance de son premier fils, Charles Mathurin le 22/03/1872 , Jean Charles BRETET est alors âgé de 28 ans et Rose Aimée LUSTEAU est âgée de 27 ans :  Jean Charles est absent pour cause de voyage, dit l'acte de naissance.

Naissent ensuite Jean Philippe Aimé en 1873 et Henry Alexis Auguste en 1875.

Avec sa famille, il quitte alors l'Ile de Noirmoutier peu après la naissance de son 3ème fils Henri Alexis et vient s' installer à l'Ile d'Yeu où il devient gardien de phare à partir de 1875 et ce  jusqu'à sa retraite le 1er mai 1909.
ll semble avoir le gardien des phares de la Jetée à l'avant-port de Port Joinville et du Phare de la Potence  ou Phare du Grand Quai à l'entrée du port.
Il voit là le décés de son dernier fils le 15/04/1881, puis les naissances de ses deux filles Rose Augusta le 14/03/1881 et Henriette Alice Yvonne le 15/03/1882.

Il déclare la naissance de son petit-fils Henri Charles Auguste Raphaël le 11/09/1898, fils de Charles Mathurin, à la Mairie de l'Ile d'Yeu, où il mentionne son métier de gardien de phare.

Jean Charles Bretet, cité comme gardien de phare 2ème classe, au service des fanaux de Port Joinville, est mis à la retraite le 1er mai 1909, par décret du 27 mai 1897.
Cf : Journal Officiel de la République Française du 10/04/1909  P. 3852  -  (Vue 4/40)


Il semble être mort brûlé lors de l'incendie de sa maison, le 05/06/1913, âgé de 69 ans; son décés est déclaré par Marie Joséphine Colas, femme Pillet, une voisine et Joseph Emile René Charoux, un voisin.
Rose Aimée Lusteau recevra une pension de 169 francs à compter du 05/06/1913, en tant que veuve de Jean Charles Bretet gardien de phare.
Cf : Journal Officiel de la République Française du 05/08/1913 P. 7060 - ( Vue 8/24 )

JLB

( A noter sur sa photo avec Rose Aimée du 28/10/1901 qu'il a le teint d'un visage halé et buriné par les feux du phare et les mains gantées pour cacher probablement ses brûlures ou ses blessures dues à la difficulté du travail qui était alors le sien pour l'entretien  de la machinerie et des lentilles de ses phares.)


> voir : Famille Bretet-Lusteau
> voir : Photos
> voir : Noirmoutier en ce temps là
> voir : Ile d'Yeu en ce temps là



Jean Charles Bretet sur le navire l""Emile " entre Bourbon et  Sydney en Australie le 21 Avril 1870  
Jean Charles Bretet
sur le navire "L'Emile "
entre Bourbon et  Sydney en Australie
le 21 Avril 1870

Le cargo à vapeur l'Emile vers 1870
Le cargo à vapeur "L'Emile"
a été construit en 1866 à Liverpool, baptisé initialement
le " Sutherland ", il a été repris par la Compagnie Générale Transatlantique et modifié en 1871 pour augmenter sa capacité.
Racheté ensuite et modifié à nouveau par La Compagnie Méditerranéenne de navigation, Réquisitionné comme patrouilleur en septembre 1915, Il disparaitra le 06/11/1915 au large de Gibraltar, sans doute torpillé par sun sous-marin allemand.


Article de Presse mentionnant le départ à le retraite de Jean Charles Bretet le 01/05/1909
Journal Officiel de la république Française
du 10/04/1909 P. 3852
mentionnant le départ à le retraite
de Jean Charles Bretet
le 01/05/1909

les différents types de phares
Les différents types de phares
jusqu'à l'électrification

Ile d'Yeu : Le Grand Phare vers 1920
L'ancien Grand Phare de la Petite Foule
vers 1920
électrifié en 1895
détruit le 25 août 1944 par les troupes allemandes
Ile d'Yeu


NOTES ET TEMOIGNAGES



retour vers généalogie >>>