Texte d'une chanson des prisonniers du Fort de Pierre Levée en 1871
( Document écrit de mémoire par Charline Pruneau-Turbé le 23/05/2015 à l'Ile d'Yeu )

Le "grand-père" Gouillet, dont il est question est  Alexandre Eugène Gouillet né le 03 juillet 1847 à Landéan près de Fougères, fils de Louis Gouillet sabotier et de Louise Françoise Motais mariés le 09 novembre 1835 à Landéan , marié à  Henriette Augustine Chauviteau le 22 décembre1873 à l'Ile d'Yeu. Il est décédé le 11 juillet 1921 à l'Ile d'Yeu à l'âge de 74 ans.
Alexandre Eugène Gouillet lui-même  a été sabotier dans la région de Fougères. Il est venu en garnison en 1867 à l'Ile d'Yeu et aurait  participé à la fin de la construction ou de l'aménagement du Fort de Pierre Levée, édifié de 1858 à 1866 dans le  Bois de la Citadelle à l'emplacement d'un site où était dressé jadis  un menhir de 7 mètres de hauteur et datant de 3000 ans avant J.C.
Il  a participé ensuite comme militaire à la surveillance, non pas de prisonniers de guerre, mais des insurgés de la Commune de Paris emprisonnés à l'Ile d'Yeu en 1871 avant leur transfert à l'Ile de Ré, et avant leur départ pour la Nouvelle Calédonie.
Il serait ensuite devenu maçon et aurait participé entre 1885 et 1887 à la construction des derniers éléments, le transept et les deux absidioles, de l' église de Port Joinville.
 (JLB).


>>> Voir : Les Communards internés à l'Ile d'Yeu et à Noirmoutier entre 1871 et 1872



Cour  centrale du Fort de Pierre Levée

Document écrit de mémoire de la main de Charline Pruneau-Turbé
le 23/05/2015 à l'Ile d'Yeu


( Avec tous mes remerciements à Charline Pruneau-Turbé
pour m'avoir permis de reproduite ce texte, bien que partiel )