Une histoire de biscuit dans la famille, depuis 1845.

"  Vers 1690, des boulangers champenois crééent une recette destinée à profiter de la chaleur du four à pain après la cuisson, pour cuire et recuire une gourmandise sucrée ; le «bis-cuit» de Reims était né.
En 1756, sous le règne de Louis XV, une époque glorifiant l’art de vivre et le bon goût, na
ît à Reims une petite biscuiterie artisanale. En 1775, ses biscuits sont présents lors du Sacre de Louis XVI à Reims, et la Biscuiterie devient fournisseur du roi.
En 1825, elle reçoit un diplôme royal avec le sceau de Charles X reconnaissant la qualité de ses biscuits. Les gastronomes du royaume ont rapidement vent de la très grande qualité de ses spécialités, et se font livrer, par coursier, biscuits roses et pains d’épices...


Maison Fossier  Place des Marchés à Reims vers 1906

... En 1845, un certain Monsieur Fossier ( Jacques Fossier, 1812-1871), boulanger de son état, prend la succession de cette biscuiterie créée en 1756, "Maison Mère des biscuits de Reims " et de ses délices.

Pendant plus de 3 siècles, la biscuiterie est une activité prospère et fort bien implantée à Reims. Pendant les années folles, la vogue des biscuits roses grandit, et les élégantes adorent les déguster avec un grand Champagne. Elle arrivera même à maintenir ses activités pendant les guerres de 1914-1918 et 1939-1945 en adaptant sa fabrication aux besoins du moment.

L’agenda de la Marne pour les années 1950 dénombre encore 15 biscuiteries, qui avaient pour spécialités de fabriquer "Biscuits de Reims, pains d’épices et massepains " ...

Voir : "L'Histoire de la Maison Fossier"




Biscuits Fossier
Publicité







Pierre Nicolas Fossier, cultivateur né  le 14/03/1773 à Villers Devant Le Thour – Ferme de Trambleaux (Ardennes) se marie à Houdilcourt  (Ardennes) le 23/02/1798 (6 ventôse An VI)
avec Jeanne Françoise Brodeur née le 25/03/1774 à Poilcourt (08).  Ils ont eu 7 enfants.

Parmi eux :
- Marguerite Marie Agnès Fossier, née le 19/11/1808 à Houdilcourt, mariée à Nicolas Narcisse Philippot le 30/03/1835 à Houdilcourt, dont Marie Aïde née le 03/10/1839 à Montaigu (02) mariée à Jacques Léman, natif de Metz en 1829 environ, ce dernier musicien ambulant, et racine la plus ancienne retrouvée jusqu'à ce jour, de la famille Léman.

- Jacques Fossier né le 16/07/1812 à Houdilcourt  époux de Jeanne Poncette Janvier, boulanger et résidant 27 Place de Marchés à Reims, (aujourd’hui Place du Forum ), fondateur de la Maison Fossier de renommée pour ses "biscuits roses" dégustés avec le Champagne, décédé à Reims le 30/05/1871.
Sa fille Marie-Clémentine FOSSIER, épouse à Reims le 06/09/1871 Alphonse BRISSET avec lequel elle développe l'activité de la biscuiterie, restée célèbre jusqu’à aujourd'hui.

 JLB, le 18/04/2016.
(Avec tous mes remerciements à Evelyne Fernandez-Toussaint pour m'avoir conduit vers cette branche de la famille Fossier-Léman)